Forum rassemblant les joueurs de The Old Republic membres de la guilde.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Asuka Avensurha (Tales Of Galaxy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahsuka



Nombre de messages : 96
Localisation : Rishi
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
Race: Humaine
Classe: Maraudeuse
Niveau: 55

MessageSujet: Asuka Avensurha (Tales Of Galaxy)   Mer 30 Sep - 23:02

Nom : Avensurha (nom d’emprunt, véritable inconnu)
Prénom : Asuka
Surnom : L’Hérétique
Genre : Féminin
Espèce : Humaine

Âge et date de naissance : 20 ans, née en 197 ap BY
Planète de naissance : Belsavis
Groupe : Ordre Sith
Rang : Apprentie Sith - Contrebandière
Niveau de combattant : Recrue

Physique :
Une longue chevelure rousse qui cascade sur ses épaules et des yeux verts perçants qui dégagent un magnétisme impressionnant. C’est ce que remarquent en premier les personnes qui croisent la route d’Asuka. En l’étudiant plus attentivement (enfin, lorsque l’on arrive à détacher son regard de ses yeux), on voit une jeune femme mince d’à peu près un mètre soixante-dix pour cinquante-cinq kilos.
Sa peau est pâle, témoin du peu de temps passé au soleil, ce qui attire encore davantage le regard vers ses yeux fins. Ces derniers exposent généralement une expression sérieuse, presque préoccupée, mais s’il est rare que celle-ci se départisse de cette mine fermée, une impression plus douce peut émarger lorsque le regard d’Asuka se pose sur quelque personne qui l’attendrit.
Son visage ovale aux traits symétriques arbore une bouche fine dont l’expression est difficilement lisible. Asuka le sait et en joue bien, cachant ses émotions avec brio.
Silhouette svelte, sa démarche a quelque chose d’altière, trace d’un passé révolu qu’elle cherche à dissimuler. Il n’est pas rare que certains hommes se retournent à son passage puis se détournent en la jugeant trop distante. Habillée simplement d’une veste en cuir de Nexu marron et d’un pantalon gris clair en cuir de Tauntaun, elle porte toujours son blaster à ses côtés (son sabre à lame rouge étant dissimulé dans une poche cachée de sa veste, quand il n’est pas à l’abri dans son vaisseau). Les rares occasions désormais où elle le peut, Asuka porte une bure de Sith noire au tissu un peu plus léger et moins épais que celui de ses congénères. Cependant, quelle que soit sa tenue, Asuka porte toujours un cristal violet de sabre laser autour de son cou, et ne s’en sépare jamais.
Enfin, revenons sur ce à quoi tient énormément Asuka : ses cheveux. Des boucles rousses portées assez longues, auxquelles elle apporte un entretien quotidien. Nul ne les touchera sans son accord, et Asuka se tient prête à remettre sur le droit chemin tout contrevenant à cette règle ultime.

Personnalité :
Asuka est tiraillée en permanence. Comment, en effet, vivre selon certains préceptes alors que votre enfance a été baignée dans des concepts totalement contraires ?
C’est pourtant ce qu’essaye de faire Asuka en appliquant les enseignements de l’un pour les objectifs de l’autre. Elle cherche donc à résoudre les conflits de la manière la plus juste possible tout en œuvrant pour l’Ordre Sith. Durant ses années de formation, cela lui a d’ailleurs valu beaucoup de mépris de la part de ses pairs, et d’être très mal perçue vis-à-vis des Seigneurs Sith. Ceux-ci ont alors cherché à la soumettre à des situations de haine et de tuerie qui, malgré la volonté d’Asuka, ont pu lui faire faire des choix qu’elle regrette aujourd’hui et se remémore avec peine.
Alors que son éducation en tant que Sith lui rappelle une part violente de sa vie, son enfance la fait rêver d’un idéal de paix et de sérénité qu’elle a perdu, et que peut-être elle cherche à retrouver à tout prix inconsciemment, ce qui lui donne parfois un air mélancolique en songeant à cette époque révolue.
Discrète (son métier de contrebandière et son passé de Sith le lui imposent), c’est une personne froide, distante, qu’il est difficile d’approcher. Et pourtant, c’est une jeune femme attirante, mais peu osent l’aborder. Par crainte de dévoiler son passé ou bien parce qu’elle a toujours été isolée des autres (difficile pour les autres Acolytes de fréquenter quelqu’un que les maîtres Sith regardent d’un œil suspicieux et qu’eux-mêmes haïssent), Asuka reste solitaire et ne compte que sur elle-même - même si elle compte un jour acheter une unité R9 pour l’accompagner. Ces longues années à ne compter que sur soi et être la cible récurrente des moqueries l’ont rendue méfiante envers les personnes qu’elle côtoie, ce qui se révèle néanmoins bien souvent un atout dans le milieu de la contrebande. Milieu qui lui apporte soi dit en passant un réel plaisir, car elle peut bichonner son vaisseau personnel auquel elle tient plus que tout - comme tout contrebandier me direz-vous.
Mais Asuka est très curieuse - trop curieuse même - ce qui lui a valu de se retrouver plusieurs fois dans des situations délicates, agissant parfois avec un comportement enfantin. De plus, étant donné que sa formation n’est pas terminée, Asuka peut parfois manquer de confiance en elle, être indécise et manquer d’expérience.
Sensible toutefois aux enseignements qu’elle peut tirer en observant les gens, Asuka est posée et cherche toujours à aborder une situation avec calme et patience. Mais aborder une situation avec calme ne veut pas dire s’empêcher de s’y jeter à corps perdu une fois sa décision prise, et ceci fait, Asuka oublie tout pour se consacrer à sa tâche, quitte à déchainer sa fureur sur ses ennemis à la manière des Sith.
Je crois qu’arriver ici vous aurez compris qu’Asuka n’aime pas vraiment avoir recours à la violence. Elle a donc développé un sens de la diplomatie et du tact important pour obtenir ce qu’elle souhaitait, surtout depuis ses voyages comme contrebandière. A tel point que cela lui avait valu le surnom d’Hérétique auprès de ses compagnons Sith, préférant quelques mots bien choisis à un long discours au sabre.
Mais vous vous demandez surement maintenant si Asuka mérite vraiment d’être appelée Sith… ? Pourquoi les surveillants n’ont jamais réussi à la faire disparaitre ou bien pourquoi ses maitres toléraient son comportement si pacifique… ? C’est que, consciente d’être loin de la vision du Sith typique, elle n’en met que davantage d’énergie à accomplir ses objectifs pour l’Ordre - avec d’excellents résultats en règle générale -, et c’est bien pour cela que ses maitres ne cherchaient pas à l’évincer. Serait-il cependant possible de dire qu’Asuka pourrait être plus facilement détournée que d’autres de la voie qu’elle emprunte désormais ? Rien n’est moins sûr, car peut-être que l’obstination qu’elle met pour la suivre la rend difficilement corruptible…

Histoire :
La plus tendre enfance d’Asuka est voilée de mystères. Née en 197 après la bataille de Yavin sur Belsavis dans un contexte galactique de guerre et de tensions, Asuka fut abandonnée dès sa naissance par ses parents. Elle ne les a donc jamais connus, et n’a aucun souvenir d’eux - que ce soit une impression ou un quelconque colifichet -, comme s’ils n’avaient pas existés. Laissée dans un champ de neige de la planète (la neige laissera toujours Asuka méditative), elle devait être destinée à la mort pour une raison inconnue. Ce n’était cependant pas le destin que la Force avait décidé pour Asuka, et c’est un homme âgé, portant une barbe grise et une longue bure de tissu, qui trouva l’enfant abandonné. Mû par un désir connu de lui seul, ce vieil homme recueilli le bébé et l’emmena avec lui sur la belle planète de Naboo, qu’Asuka considèrera désormais comme sa patrie.
La jeune Asuka grandit donc aux côtés du vieil homme, qui fit office de père et qu’elle ne connut que sous ce nom. Ce dernier, s’il lui révéla au cours des ans les conditions dans lesquelles il l’avait trouvée, fit montre d’une grande affection envers Asuka, et elle le lui rendit, formant ainsi tous deux une vraie famille malgré l’absence de lien de sang. L’homme, calme et patient, amenait à la jeune fille abandonnée une sérénité qui la rassurait et lui permit de surmonter cet abandon. Mais le vieil homme ne lui apporta pas seulement son amour et la force d’avancer. Il lui permit également d’apprendre les bienfaits de la méditation, d’apprécier les vastes espaces de Naboo - les immenses cascades surtout émerveillaient la jeune fille curieuse qu’elle était - et d’aider les gens autant que faire se pouvait.
Mais lorsqu’un jour Asuka se mit en colère pour la première fois devant le refus de son père - elle voulait visiter à tout prix un vaisseau spatial qu’elle venait de voir -, les objets se mirent à voler autour d’elle, et ce n’est que grâce à l’action rapide de son père que personne ne fût blessé. Si la jeune fille ne comprit pas de quoi il en retournait, son père lui, prit immédiatement sur lui de commencer à enseigner à sa fille ce qu’il savait (après, bien sûr, la bonne leçon de morale qu’Asuka reçut). Depuis lors, Asuka rentra progressivement dans un nouveau monde, et chaque jour, après chaque sage leçon que son père lui inculqua, elle ne pût que s’émerveiller devant les nouveaux sens qu’elle acquérait et idolâtrer la personne si érudite, patiente et aimante, qu’était son père.
Treize années s’écoulèrent ainsi dans une paix relative. Durant ces années, Asuka varia son temps entre les leçons de son père, les escapades secrètes pour aller voir les vaisseaux à l’astroport de Theed (et écouter ainsi les récits des voyageurs spatiaux qui fascinaient la jeune fille avide de découvrir la galaxie) - même si son père se rendait souvent compte de ses absences -, mais également épauler le vieil homme dans ses visites sur la planète pour apporter son aide à qui le nécessitait. Et si le père d’Asuka semblait préoccupé par les affrontements qui faisaient rage durant ces dernières années, il ne manifesta jamais l’intention de rejoindre les combats, quand bien même il en aurait été tout à fait capable. Au contraire, il s’appliqua plus qu’autre chose à donner goût à Asuka à la paix et la tranquillité de Naboo, ayant lui-même renoncé à toute forme de violence.
Mais la guerre finit toujours par atteindre toute planète et changer les gens qui la peuplent, fussent-ils les plus pacifiques de la galaxie. Et ce fût ce qui arriva à Naboo vers 210 après la bataille de Yavin. L’affrontement entre l’Alliance des Mondes Républicains et les forces Sith vit quelques-uns de ces derniers fouler le sol de la planète. Tandis que le père d’Asuka s’efforçait d’aider les populations à se protéger, Asuka elle, avait été forcée par son père de se réfugier loin des combats. Mais c’était sans compter la nature insouciante et enfantine d’Asuka, qui ne pouvait supporter ne pas savoir ce qui arrivait à son père. Au mépris donc des enseignements et de l’ordre de son père, Asuka rejoignit ce dernier, et ce fût un enfer qu’elle découvrit là-bas. C’est ce jour-là, à cause de sa décision, que le monde qu’avait toujours connu Asuka s’effondra. Mise en danger, son père dût tout faire au péril de sa vie pour assurer à la fois sa propre sauvegarde et celle d’une enfant abasourdie par ce qu’elle découvrait. Cela ne manqua pas : à peine certains Sith eurent aperçus le père d’Asuka qu’ils se mirent à sa poursuite pour l’affronter. Sans armes, la lutte fût inégale, et un sabre laser couleur sang ne tarda pas à traverser le corps de la seule personne qui comptait - et ne compterait jamais autant jusqu’à ce jour - pour Asuka. La jeune fille, en larmes, assommée par le poids de la culpabilité, ne pût qu’assister impuissante aux derniers instants de son père. Dans un dernier sursaut d’énergie, le vieux Jedi reclus et pacifique lui transmit un cristal violet de sabre laser qu’Asuka serra dans sa petite main. Ce ne serait que plusieurs jours plus tard qu’elle finirait par regarder dans sa paume ce que lui avait donné son père comme dernier legs, et qu’elle portera désormais en pendentif, cependant que les Légions Sith l’emmenaient avec elles.
Asuka fut conduite au bastion Sith sur Ruusan. Peut-être avaient ils vu son potentiel car ils entreprirent immédiatement de la briser et de la faire céder à ses émotions. Ce qui ne fût pas très difficile, car malgré la culpabilité profonde qu’entretenait Asuka, sa rage envers les meurtriers de son père était au beau fixe. Elle réussit ainsi à subtiliser un sabre laser - montrant ainsi sa disposition à escamoter les objets - et l’utiliser pour occire un des trois Sith responsable de la mort du vieux Jedi. Elle en fût punie, battue et châtiée, mais rien n’aurait pu lui procurer plus de satisfaction. Plus que deux et elle ne les oublierait pas…
Forte de l’impression qu’elle avait faite, Asuka fût donc autorisée à suivre la voie des Sith. Bien que sa haine se manifestait de façon intense à l’égard des meurtriers de son père, Asuka était la plupart du temps assez calme, en totale contradiction avec les Acolytes de l’Ordre, suivant son éducation de Sith presque avec indifférence, son esprit étant toujours tourné ailleurs. Ayant déjà des notions sur l’utilisation de la Force et une prédisposition étonnante à son usage, Asuka progressa très vite. Cependant, son passé et son attitude, couplés à ses résultats, firent en sorte que les Sith décidèrent très vite de lui donner un Maitre pour la former et l’empêcher de s’écarter de la voie du Côté Obscur. La Dame Noire des Sith, Darth Zolehuganneeh, la choisit, et elle comprit très vite comment tourner les envies et les forces de sa nouvelle élève à son avantage. Au lieu d’essayer de réfréner sa nature calme, elle en fît un atout, l’encourageant à réfléchir dans toute situation et manipuler les gens pour obtenir ce qu’elle voulait. Elle lui prodiguait souvent des cours sur l’histoire et le passé révolu des Sith, tournant celle-ci de façon à la montrer sous son meilleur jour et à mettre en avant les avantages que conférait l’Ordre Sith à la galaxie, s’assurant ainsi - de son avis - la loyauté de sa jeune élève à la cause Sith. Asuka se montra également douée dans le maniement du sabre, et cependant très faible lorsqu’il fallait en venir au combat à main nue et à la force pure - sa faible constitution la rendant très délicate et fragile. Son Maitre fit donc en sorte d’améliorer sa technicité au sabre plutôt que de miser sur la force brute. Mais n’allez pas croire pour autant que l’initiation d’Asuka se passa sans souffrance, loin de là. Cherchant toujours à faire surgir la violence latente d’Asuka, elle n’hésitait pas à lui prodiguer les violentes et intenses punitions si chères et caractéristiques de l’Ordre Sith. Il lui fallait également sans cesse réprimer la nature rebelle et éprise de liberté d’Asuka, ce qui l’obligeait à la surveiller en permanence pour ne pas qu’elle vole un vaisseau et fasse des cabrioles dans l’espace au mépris des restrictions instaurées, souvent insouciante – ou alors elle ne s’en souciait pas - du danger et des règles qu’elle pouvait enfreindre de façon récurrente.
Darth Zolehuganneeh était une Sith active qui n’hésitait pas à se déplacer dans la galaxie, pour le plus grand bonheur d’Asuka. Peu à peu, son maitre lui laissa des responsabilités de plus en plus grandes lors des diverses missions qu’elles effectuaient ensemble, l’obligeant parfois à accomplir certaines missions seule. Ainsi vint le jour où Darth Zolehuganneeh entreprit d’offrir à Asuka son propre vaisseau (une manœuvre calculée à tous les coups), ce qui lui valut dorénavant le soutien indéfectible de son apprentie. Elles dénichèrent un cargo corellien YT-2000 - le même vaisseau que celui devant lequel Asuka avait usé de la Force pour la première fois des années auparavant -, un vaisseau de transport avec une puissance de feu plus qu’honorable pour sa taille. Asuka en prit soin, et le modifia elle-même, augmentant encore davantage son armement et le confort à l’intérieur (les missions spatiales étaient fréquentes et Asuka prenait l’habitude de toujours dormir dans son bâtiment). Baptisé L’Etoile-lointaine, ce vaisseau est depuis lors devenu son « chez soi ».
Un peu moins de six années, ce fût la durée durant laquelle Asuka suivit sa formation de Sith et épaula son maitre dans ses entreprises, tandis que les affrontements s’intensifiaient dans la galaxie. Asuka était désormais loyale à l’Ordre, et la fin de sa formation approchait doucement. Mais en 216 après la bataille de Yavin, le bastion de Ruusan fût découvert. Alors que les Sith affrontaient les forces ennemis, dépassés, Asuka et son maitre se battaient elles aussi à leurs côtés pour la sauvegarde de leur Ordre. Darth Zolehuganneeh, impressionnante avec ses éclairs de Force, et Asuka, virevoltant avec grâce au sabre, formaient un duo impressionnant, affiné par des années de travail en commun. Mais cela ne devait pas suffire, et l’invasion ennemie ne pût être contenue. Darth Zolehuganneeh décida alors qu’il était temps de quitter la planète avant que cette dernière ne tombe sous le joug absolu de l’ennemi. Tentant de forcer le blocus, Asuka, à bord de L’Etoile-lointaine, et son maître, au sein de son propre bâtiment, s’envolèrent pour un autre endroit où elles pourraient décider en toute sécurité du plan à mettre en œuvre pour palier à cette défaite inacceptable. Au moment du passage en hyperespace, le vaisseau de Darth Zolehuganneeh fût la cible d’un escadron de chasseur et explosa. Asuka ne pût encore une fois rien faire et il lui fût impossible d’empêcher le passage en hyperespace pour venger son maître, disparaissant de l’orbite de Ruusan le cœur lourd…
Désormais livrée à elle-même, alors que la traque des Sith allait débuter et que sa formation n’était toujours pas achevée, Asuka songea à disparaître et attendre un moment plus propice. Elle décida alors de se faire contrebandière, pour continuer à arpenter la galaxie à bord de L’Etoile-lointaine, en essayant le plus secrètement possible d’aider à relever l’Ordre Sith.
Presqu’un an plus tard, la Fédération du Commerce faisait le blocus de Taris et Asuka tentait de le forcer…
Vaisseau : L’Etoile-lointaine, cargo corellien YT-2000 modifié.

Inventaire : Holocommunicateur ; Sabre laser ; Blaster ; Cristal de sabre laser violet en pendentif ; Bure de Sith ; Tenue de contrebandière ;

IRL : Disponible généralement le soir et le week-end. Et j’ai connu Tales of Galaxy grâce à Xander !

_________________
Asuka

"Peace is a lie, there is only passion.
Through passion, I gain strength.
Through strength, I gain power.
Through power, I gain victory.
Through victory, my chains are broken.
The Force shall free me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Asuka Avensurha (Tales Of Galaxy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armes dites " non létales "
» Galaxy G2-44
» connexion galaxy 500 vers pc
» Galaxy G2-44
» Dossier sur les Protéines Végétales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inquisitio Imperialis :: Inquisitio Imperialis :: Présentation des membres-
Sauter vers: