Forum rassemblant les joueurs de The Old Republic membres de la guilde.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Institutions gouvernementales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Institutions gouvernementales   Sam 31 Juil - 0:05

Institutions gouvernementales
I. Le Chef de l’Etat et le Gouvernement :
Comme dans toute démocratie, l’Alliance Galactique est dirigée par un Chef d’Etat élu au suffrage universel indirect. En effet, étant donné la population colossale de ses mondes, l’Alliance élit ses dirigeants par l’intermédiaire du Sénat. Son mandat dure une demi-douzaine d’années au cours desquelles il a la charge d’établir la politique générale du gouvernement, qui sera ensuite appliquée par des Ministres choisis parmi les Sénateurs.
Depuis les évènements provoqués par Dark Caedus, le rôle du Chef de l’Etat a été modifié à nombreuses reprises pour lui conférer davantage de pouvoir exécutif. Il représente l’Alliance aux yeux de la Galaxie, définit les grands axes économiques et valide les candidatures des mondes désirant rejoindre la fédération. Toutefois, afin d’éviter les dérives, les plus grandes décisions comme celle d’entrer en guerre, ne peuvent qu’être proposée par le Chef de l’Etat au Sénat, excepté en cas d’agression extérieure flagrante.
Le gouvernement étant une fédération qui compte des milliers de mondes aux lois et valeurs différentes, il n’est pas composé de ministères mais de Commissions Sénatoriales, bien que le dirigeant de chacune soit considéré comme un Ministre. Les principales sont la Commission des Crédits (voir IV), le Conseil Consultatif (qui réunit les Sénateurs les plus influents et théoriquement les plus avisés pour aider le Chef d’Etat à prendre ses décisions, bien qu’ils prennent plus souvent des décisions que celui qu’ils sont censés conseiller), le Conseil de Sécurité (qui gère la politique intérieure et les lois générales applicables à tous les systèmes membre) et le Comité de Défense (chargé de veiller à la protection de l’Alliance, c’est le seul organisme ne comptant aucun Sénateur, voir Institutions militaires).
Actuellement, l’Alliance est dirigée par le Chef d’Etat Jarik Devist, le premier Chef commenorien de l’histoire qui bénéficie du soutien de quelques unes des plus célèbres familles du Noyau. Sa tendance pro-Noyau, qui lui a valut son poste après la sécession des mondes frontaliers, n’est plus à démontrer et, bien qu’il soit parvenu à amener l’Alliance à son niveau actuel, celui de première puissance économique de la Galaxie (voir Economie), l’incertitude est grande quant à sa candidature à sa propre succession lorsque les deux dernières années de son second mandat s’achèveront.
Politicien brillant, il a subtilement fait modifier la constitution au cours de son premier mandat afin de conférer au Chef d’Etat suffisamment de contrôle sur le Sénat pour empêcher toute nouvelle sécession majeure, tout en conservant assez de garde-fou pour éviter l’ascension d’un nouveau Palpatine. Selon le reportage récent de HNE, reportage qui valut à la chaîne l’une de ses meilleures audiences de l’année, Devist serait un individu fasciné par l’histoire et le contrôle des évènements mais, contrairement à ce que ses mesures – pourtant démocratiques – suggèrent, désintéressé par le pouvoir, d’où l’incertitude quant à la fin de son mandat.
II. Le Haut Conseil :
Souvent confondu avec le Conseil Consultatif par la population, le Haut Conseil est entièrement dédié à conseiller le Chef d’Etat. Réunissant des individus de bords différents, il est constitué à part égale de Jedi et de dirigeants de l’Alliance selon le modèle du premier Conseil Jedi instauré par Luke Skywalker durant la Guerre des Yuuzhan Vong, bien qu’un véritable Conseil Jedi ait été créé depuis.
Les Jedi rassemblent le Grand Maître quand il y en a un, ce qui n’est plus le cas depuis la mort de Kol Skywalker, un Guérisseur, un Chevalier, deux des Maîtres les plus sages et un Maître ayant intégré la structure militaire de l’Alliance. Les « non-Jedi » rassemblent le Chef d’Etat (ou son délégué, membre du Conseil Consultatif), le Suprême Commandeur (ou le dirigeant des GAG selon leur disponibilité), le Chef des Renseignements Civils, le dirigeant des SSAG, un Sénateur élu par l’assemblée (souvent un membre de la Commission des Crédits) et un Sénateur choisi par le Chef d’Etat (souvent l’un de ses adversaires politiques, afin d’équilibrer les débats).
Les Jedi s’étant fixé pour mission de maintenir la paix dans la Galaxie toute entière, ils s’opposent de plus en plus souvent aux autres membres du Conseil ce qui lui a fait perdre énormément d’influence auprès du Chef d’Etat.
III. Le Sénat :
Le Sénat, réinstallé au cœur de Coruscant dans un bâtiment flambant neuf dès la défaite des Sith, possède une autorité quasiment sans limite bien que, selon la Constitution (décret ajouté en 197), le Chef d’Etat puisse notamment ordonner sa dissolution (décret n’ayant jamais été appliqué, à l’inverse des motions de censure). L’autorité de cet organisme sur tous ceux composant l’Alliance possède toujours une contrepartie dans le souci d’équilibrer les pouvoirs et d’éviter les déviances qui avaient mené au Premier Empire Galactique.
Il ne rassemble pas moins de 10 000 Sénateurs qui se réunissent en Commissions ou en session plénière un jour sur deux pour voter les lois en grande partie. Chaque Sénateur représente théoriquement un système entier mais, en fonction de la puissance et de population, ils peuvent s’exprimer au nom d’un monde (Kuat, Kashyyyk, Mon Calamari…), d’un système complet (comme Pakrik…), de plusieurs systèmes ou d’une nation (Caamas, Alderaan…). La plupart des Sénateurs proviennent du Noyau, ce qui explique la tendance politique actuelle de la Chambre du Sénat. Il semblerait que, depuis une vingtaine d’année, les représentants des mondes les plus riches et les plus proches du Chef d’Etat soient les plus influents. Sous leur « direction non-officielle », le Sénat a voté de nombreuses lois visant à concentrer le pouvoir sur ces mondes, pour la plupart situés dans le Noyau ou voire sur Coruscant même.
Un seul et unique monde n’est pas représenté au sein du Sénat, il s’agit de Coruscant qui n’est pas considéré comme Etat membre mais, en tant que Capitale, est sous l’autorité du gouvernement qui gère sa reconstruction. Bien que la majorité de la population ne soit plus constituée de fonctionnaires, tout ou presque y est étatisé ou bien sous le contrôle d’une des entreprises majeures de l’Alliance.
IV. La Commission des Crédits :
Bien que le Sénat soit formé de nombreuses assemblées spécialisées, l’une d’elles possède une influence considérable sur les autres, c’est la Commission des Crédits. Equivalent d’un Ministère des Finances et du budget, elle réunit 200 Sénateurs qui votent le budget de l’année à venir, valident les projets du gouvernement ou peut décider, en cours de projet, de couper les fonds. Il s’agit de l’un des rares organismes pour lesquels le Chef d’Etat ne peut participer au choix des Sénateurs membres, ce qui explique que, pendant de nombreuses années, l’Alliance ne put étendre sa flotte comme elle le fait depuis une décennie, la Commission ayant décidé de donner la priorité à la restauration des mondes ravagés et à la construction des sièges du pouvoir (Bourse, Etat-major, Sénat…). Ses décisions sont rendues publiques pour le reste des Sénateurs toutes les semaines, après de très longues délibérations qui peuvent influencer l’économie de l’Alliance et de la Bourse durablement.
V. Les Gouverneurs planétaires :
L’Alliance était à l’origine une confédération, donnant une large autonomie à ses membres tout en les ralliant par un Chef d’Etat puissant, mais, son autorité décroissant, celle des états membres a augmenté. Avec les réformes entreprises depuis la fin de la guerre, le rôle des états a changé. Ils ont pour rôle de gérer leurs territoires, selon leurs propres lois qui doivent correspondre à un standard édicté par le Sénat. L’Alliance ayant le droit d’intervenir n’importe où, n’importe quand et dans n’importe quelle circonstance dans son espace, l’autorité des Gouverneurs a sévèrement diminué. Ils ne peuvent entretenir qu’une flotte planétaire minimale, selon les lois en vigueur, mais ont le devoir de fournir des hommes, du matériel et des vaisseaux aux Forces Centrales de l’Alliance qui décidera ensuite de leur affectation. Ils doivent également veiller au respect des lois générales du gouvernement et à la bonne contribution de leur monde ou système à l’économie républicaine.
VI. Les Renseignements Civils :
Afin d’assurer une pleine impartialité de ses informations, l’Alliance possède deux réseaux d’espionnage totalement indépendants. La branche militaire bénéficie d’une plus grande crédibilité aux yeux des instances dirigeantes, en grande partie grâce à la confiance réciproque entre les Jedi et les militaires depuis l’époque du Directeur Nylykerka, tandis que la branche civile est connue pour être bien moins partiale et bien plus soumise aux ordres des dirigeants de l’Etat.
Le Directeur des Renseignements Civils voit son identité dissimulée depuis la Guerre des Yuuzhan Vong, lorsque Dif Scaur fut récrié par une partie du Sénat pour avoir initié Alpha Rouge. Actuellement, des sources proches du Chef Devist auraient confirmé qu’il s’agirait d’Atour S’nirvel, un Arkanien discret qui avait été pressenti pour obtenir le poste de Haut Conseiller auprès du Chef d’Etat précédent.
Les Renseignements sont généralement chargés de veiller à la sécurité du gouvernement mais les moyens employés sont peu connus. Il paraîtrait cependant qu’ils n’hésitent pas à infiltrer les réunions diplomatiques, allant parfois jusqu’à pratiquer l’enlèvement bien que ce ne fut jamais confirmé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Institutions gouvernementales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours d'institutions administratives
» Droit des institutions publiques
» cour de droit et institutions européennes
» le cours histoire des institutions
» urgent: cours d'institutions romaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inquisitio Imperialis :: Archives du forum :: Contexte :: Alliance Galactique-
Sauter vers: