Forum rassemblant les joueurs de The Old Republic membres de la guilde.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Institutions militaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Institutions militaires   Sam 31 Juil - 0:07

Institutions militaires ou sous contrôle du gouvernement
I. Le Suprême Commandeur :
Le Suprême Commandeur est le dirigeant des forces militaires de l’Alliance Galactique dans leur intégralité. Traditionnellement issu du commandement de la Flotte, il a pour rôle de gérer tous les aspects de l’armée, depuis la promotion des officiers supérieurs jusqu’aux affectations des flottes, troupes et escadrilles. Il doit également planifier toute la stratégie de l’Alliance en temps de guerre, et a son mot à dire dans chaque prise de décision majeure. Il est obligé de faire ses rapports à la Chambre du Sénat chaque mois, mais ne répond de ses actes que devant le Chef d’Etat qui, seul au sein du gouvernement, peut lui donner des ordres directs. Il a également la charge de désigner un Chef d’Etat provisoire dans le cas où il décèderait prématurément de mort non naturelle. Depuis cinq ans, ce poste est occupé par le Suprême Commandeur Dhen Stihl, un Kuati connu pour ses talents de stratège malgré quelques carences tactiques.
II. Forces Centrales de l’Alliance :
L’Alliance Galactique, si elle possède des forces armées moindres que celles de l’Empire, peut tout de même s’appuyer sur une flotte étendue et puissante. Des différents corps militaires, la Flotte – qui constitue les Forces Centrales – est la vitrine de la puissance républicaine. Fidèle à l’idéologie de base de la Nouvelle République 190 ans plus tôt, elle est constituée de vaisseaux de tonnage moyen en comparaison des titans impériaux, bien qu’elle compte en son sein quelques croiseurs de premier plan.
Sa composition est radicalement différente de celle de ses adversaires et relativement hétérogène car chaque Etat membre de l’Alliance Galactique à le devoir de fournir des soldats, de l’armement et des vaisseaux aux Forces Centrales à hauteur de leur développement démographique et économique sous peine de lourdes sanctions. Afin de décourager un esprit de communauté néfaste à la bonne marche de sa machine de guerre, l’Etat-major répartit les unités de chaque monde sur un maximum d’affectation. Toutefois, certaines parties de la Flotte appartiennent totalement à l’Alliance Galactique, à l’instar des Défenseurs stellaires et d’une vaste portion des vaisseaux capitaux.
Les Forces Centrales, sous le contrôle du Suprême Commandeur, sont divisées en cinq Flottes dites sectorielles, bien qu’il s’agisse là d’un abus de langage. En effet, ces groupes de combat couvrent un territoire précis, dépassant parfois largement un simple secteur. La Première Flotte, composée de 20% des Forces Centrales, est stationnée sur Coruscant et a la charge de sa protection ainsi que du gouvernement. Les Deuxième et Troisième Flottes, composée de 50% des Forces Centrales, veillent sur les mondes principaux de l’Alliance et se centrent autour des principales bases militaires. Enfin, les Quatrième et Cinquième Flottes patrouillent en permanence le long des frontières pour en assurer la sécurité. Ce sont également elles qui interviennent en cas de conflit intra ou inter-systèmes. Les patrouilles durent en général 6 mois, à l’issue desquelles les soldats ont droit à leurs permissions et les Flottes sont alors renouvelées et réaffectées.
Chaque Flotte bénéficie également d’un contingent de plusieurs milliers de soldats spécialement formés pour les combats à bord de vaisseaux spatiaux. Leurs armures sont légèrement différentes de celles des membres de l’Armée régulière, pouvant résister quelques instants à une dépressurisation, et leur formation les forme principalement au combat en milieu étroit, comme les coursives d’un croiseur. Chaque appareil en transporte une troupe, de taille variable, pour aborder les pirates le plus souvent.
Ces Flottes « sectorielles », qui peuvent se diviser en plusieurs flottes plus petites (flotte sectorielle, planétaire…), sont placées sous le commandement de cinq Amiraux parmi les plus brillants stratèges. Fait assez rare pour être remarqué, il arrive que des officiers soient amenés à diriger des Flottes comprenant des Généraux bien plus âgés qu’eux. Ce fait est d’ailleurs accentué par le fait qu’une carrière au sein des Forces Centrales est la plus longue qui puisse être envisagé dans les forces militaires de l’Alliance. Etant donné l’investissement que représente chaque appareil pour l’Alliance, c’est la branche des forces armées qui possède le plus de poids et elle est profondément mêlée à la recherche privée, celle des chantiers navals principalement, en y injectant des milliards de crédits par an.
Les véritables Flottes Sectorielles sont des subdivisions des Flottes principales, des groupes réunissant pas moins de 106 vaisseaux capitaux (classe frégate, croiseur, destroyer, défenseur et super) dont le navire amiral. Confiées à rien de moins qu’un Général ou un Commodore, elles sont elles-mêmes constituées de cinq Forces d’Intervention de 21 vaisseaux capitaux dont la structure minimale est restée la même depuis la Nouvelle République : un destroyer en vaisseau étendard, deux croiseurs lourds, deux transporteurs d’assaut, quatre frégates d’escorte et cinq appareils polyvalents. La classe et le nombre de chacun peut bien évidemment évoluer selon la situation.
III. Forces Gouvernementales :
A l’exception des Forces Centrales et ses divers corps d’armée, l’Alliance Galactique possède ses propres forces civiles sous le contrôle unique du gouvernement. Contrairement aux autres corps, ces troupes ne dépendent absolument pas de l’Etat-major et sont affiliées au Conseil de Sécurité. Elles réunissent toutes les branches de la police de la capitale, de l’anti-terrorisme à la simple circulation.
Coruscant étant la seule planète étatisée de l’Alliance, les forces gouvernementales y sont localisées dans leur intégralité et ne regroupent que des coruscantis. Elles comprennent : les Forces de Sécurité de Coruscant (FSC), le Groupe d’Intervention Anti-Terroriste, la Brigade des Sapeurs de Coruscant et l’Escouade Médicale Centrale.
Cette dernière est une branche paramilitaire de l’Armée de l’Alliance, formée spécifiquement pour intervenir sur la capitale. Elle intervient en urgence sur toutes les scènes de crimes et autres accidents pour procurer les premiers soins partout où interviennent les FSC avant l’arrivée des services médicaux réguliers, souvent ralentis par le trafic intense de la capitale, en dépit de leurs codes prioritaires.
La Brigade, comme elle est plus communément appelée, gère tous les incendies et autres problèmes d’explosions au cœur de Coruscant. Souvent des soldats à la retraite, ils bénéficient de vaisseaux des plus modernes afin d’accomplir leur devoir du mieux possible. La cité étant ce qu’elle est, la plupart d’entre eux sont des pilotes accomplis car de nombreuses interventions nécessitent de gérer des incendies se produisant sur des vaisseaux en phase d’atterrissage, des airtaxis malchanceux ou encore des appartements situés à des kilomètres au-dessus de la surface de la planète.
Le Groupe d’Intervention Anti-Terroriste constitue une branche « d’élite » des FSC, chargé de veiller à la sécurité intérieure de la capitale contre des attaques extérieures. Toutefois, son rôle a nettement diminué avec la réinstauration de la GAG qui, si elle est moindre qu’à l’époque de Dark Caedus, possède de nombreuses prérogatives concernant la sécurité intérieure. En conséquence, le GIAT se contente uniquement d’enquêter dans les quartiers gouvernementaux, ne pouvant intervenir seul dans ces secteurs.
Les Forces de Sécurité de Coruscant représentent la face visible des forces gouvernementales de sécurité, en véritable police de la capitale chargée d’enquêter sur les crimes, appliquer les lois, résoudre les crises et dont les meilleurs sont souvent intégrés à la GAG. Leur réputation n’est plus à faire concernant leur efficacité, bien qu’elle soit considérée comme inférieure à la célèbre CorSec, et ces derniers temps il semble que les FSC soient omniprésents sur Coruscant.
IV. Armée de l’Alliance :
Il s’agit du corps le moins promu auprès du grand public, notamment parce qu’il est également peu étendu du fait de la situation actuelle. Alimenté par les forces armées des Etats membres, elle compte pourtant des centaines de milliers de soldats qui sont basés sur les différentes bases stratégiques de l’Alliance. Vaste, l’Armée n’est pas aussi clairement divisée que les Forces Centrales mais comprend jusqu’à une cinquantaine de Légions en temps de paix, nombre pouvant grandement augmenter en temps de guerre si l’ordre de conscription universelle est activé. Quatre des Légions sont en réalité constituées des Forces Spéciales, de la Garde, de l’Escouade Médicale et des Services Secrets, et sont par conséquent aussi dépendants de l’Armée que de la Flotte.
Chaque Légion est dirigée par un Général et peut comporter une unité des Services Secrets ainsi que d’autres sections spécialisées mais la plupart, regroupant plusieurs milliers de soldats, sont des groupes de combat des plus banals. En temps de paix, les troupes terrestres et blindées de l’Alliance sont régulièrement mobilisées pour des exercices sur des mondes aussi inhospitaliers qu’inhabités ou pour régler des crises planétaires qui surpassent la compétence des autorités planétaires.
L’Armée, à différencier des Forces Spéciales, constitue le point faible de l’Alliance Galactique qui, si elle possède une Flotte susceptible de tenir tête à la puissance impériale (son principal rival), détient une force terrestre risible par rapport aux stormtroopers de l’Empire.
V. Chasse de l’Alliance :
La fierté des Républicains depuis les prémices de l’Alliance Rebelle réside dans ses pilotes de combat, véritable vitrine de recrutement pour les rangs des soldats de l’Alliance Galactique. De nombreux jeunes rêvent de rejoindre les grands noms de la Chasse, corps d’armée ayant donné lieu au plus grand nombre de célébrités. Leur prestige a par ailleurs énormément cru avec les années car certaines de ces personnes ont engendré certaines des familles les plus influentes de la Galaxie : Corran Horn, dont la descendance corellienne est devenue presque aussi fameuse que la lignée des Skywalker ou Wedge Antilles, dont la famille a toujours engendré les meilleurs pilotes de l’Alliance et possède une influence formidable au Sénat en dépit de sa double allégeance. Il s’agirait des deux dernières familles descendant des premiers pilotes de l’Escadron Rogue.
Totalement dépendante des Forces Centrales, la Chasse possède un statut très particulier. Indépendante dans sa philosophie, elle regroupe seulement les meilleurs pilotes de l’Académie. Les escadrons reçoivent leurs affectations de l’Amiral en charge de la Chasse, actuellement Garm Korner, un Duro ayant abattu plus de trente ennemis en service actif, mais ces affectations doivent recevoir l’aval du Suprême Commandeur dont les vaisseaux transportent les chasseurs de l’Alliance Galactique.
Pour autant, la Chasse constitue l’épine dorsale des forces militaires républicaines selon une tradition et une philosophie guerrière remontant aux prémices de l’Alliance Rebelle. Ainsi, une part conséquente du budget de la Défense est utilisée dans la conception et la fabrication de nouveaux chasseurs de plus en plus performants, formant une flotte gigantesque d’engins mono ou biplace (voir les Vaisseaux de l’Alliance). En fonction de leurs fonctions, les chasseurs de l’Alliance sont répartis selon des Escadrilles. Les plus célèbres sont la 31ème escadrille de Reconnaissance et la 28ème escadrille de Bombardement dont les faits d’armes ces dernières années ont été impressionnants.
Cependant, à la différence des forces impériales, la force de la Chasse ne réside pas dans le nombre mais bien plus dans la place accordée à ces appareils dans la stratégie globale de son Etat-Major ainsi que dans la valeur naturelle des pilotes (point certes discutable) : bien que l’enseignement dans les Académies Navales soit officiellement équivalent dans les deux camps, l’Alliance Galactique inclut plusieurs peuples naturellement très doués en ce qui concerne le pilotage tels que les Duros, les Humains…
VI. Forces Spéciales de l’Alliance :
Au sein de l’Armée de l’Alliance Galactique, une Légion entière est centrée sur les opérations à haut risque. Alors que les autres groupes de milliers de soldats sont dénommés par des noms de code – non chiffrés pour rompre avec l’Empire de Palpatine – les Forces Spéciales sont connues comme étant la Légion Page. Ses membres, représentant la gloire et l’élite de l’infanterie républicaine, suivent en effet un entraînement particulièrement difficile hérité de la célèbre escouade qui fit ses armes au cours de la Guerre des Yuuzhan Vong : les commandos de Judder Page.
Les Forces Spéciales réunissent plus de dix milles soldats voués corps et âmes à l’Alliance Galactique, dont le rôle n’a guère évolué depuis la création des commandos de l’Ancienne République, à l’inverse de la technologie. Surarmés, ces guerriers sont chargés d’investir des places fortes, exercer des reconnaissances, sécuriser des périmètres, lutter contre des menaces terroristes hors de Coruscant (à moins que la loi martiale soit décrétée), neutraliser des points spécifiques… Pour agir, les commandos peuvent compter sur leur équipement des plus modernes (voir Armes et Armures de l’Alliance Galactique) et leurs célèbres jets packs qui ne sont pas sans rappeler ceux des Mandaloriens (voir Mandaloriens).
Actuellement, la responsabilité des Forces Spéciales échoit au Général Deran Vost, un Commenorien farouche qui lutta activement lorsque les mondes de la Bordure Extérieure firent sécession. En tant que tel, il fait partie des plus fidèles alliés du Chef Devist au sein des Forces de Défense.
Chose paradoxale, les troupes des Forces Spéciales n’ont de contacts fréquents qu’avec une seule autre Légion de l’Armée de l’Alliance : l’Escouade Médicale. Celle-ci n’est en réalité ni une escouade, ni une légion mais elle regroupe tous les commandos possédant une formation médicale afin d’assurer les premiers secours au cœur de leurs escouades. Véritables infirmiers de terrain, ce ne sont pas forcément les soldats possédant le plus de sang-froid mais ceux possédant soit un don inné en secourisme, soit une capacité certaine à se détacher des évènements car, s’ils ne sont pas toujours les premiers à tuer, ils doivent rester psychologiquement stables dans le feu des combats.
VII. Garde de l’Alliance Galactique :
Corps militaire d’exception, la GAG, comme elle est généralement appelée, est un groupe d’élite regroupant des soldats de tous horizons : forces d’intervention des Forces Spéciales ou des unités anti-terroristes, enquêteurs des FSC, analystes des SSAG… Toutefois, au fil des générations la GAG tend à former ses propres hommes sans « emprunter » systématique les meilleurs éléments des autres unités.
Initialement une simple milice surarmée faisant office de police secrète, son rôle et son organisation furent totalement redéfinis après la mort de Dark Caedus après une dissolution provisoire. La Garde est désormais une unité d’élite affectée à la protection et la défense du gouvernement, sécurisant les lieux, protégeant les voyages diplomatiques et enquêtant sur toute affaire concernant un membre du Sénat ou du corps politique de l’Alliance. Son rôle est ainsi devenu plus proche de celui de gardien que de celui de police secrète et sa direction a été confiée au Général Mon Calamari Stia Valhiat, issue d’une famille Mon Cal à tradition militaire depuis les prémices de la Rébellion.
VIII. Services Secrets de l’Alliance Galactique :
Depuis la Guerre des Yuuzhan Vong au cours de laquelle fut mise en évidence la faiblesse des Renseignements, la Flotte conçut ses propres services d’espionnage en développant l’ancienne unité Alpha Blue de l’Amiral Drayson. Bien moins influencée par les lobbys extérieurs, ces Services Secrets de l’Alliance Galactique ont toute la confiance des Jedi car les principes instaurés par Ayddar Nylykerka sont toujours en vigueur.
Les SSAG ont pris une ampleur impressionnante en incluant le Réseau des Ryns à leurs propres informateurs et espions, couvrant l’ensemble des territoires dont ils sont responsables et leur sécurité bénéficie du plus haut niveau de l’Alliance Galactique. Sous l’égide de l’Amiral Iria Yuren, native de Corulag, depuis désormais quatorze ans, les SSAG se sont avérés remarquablement efficaces et fiables, bien que beaucoup regrettent encore la défection du fameux Réseau Bothan.
De plus, ce sont les unités militaires les plus impliquées dans la recherche, en partie publique, en investissant dans de nombreux domaines scientifiques. Il est toutefois certain que les applications leur seront destinées en premier lieu, même une division entière des SSAG est consacrée à la recherche militaire. Ce Département Scientifique travaille sur des projets depuis longtemps oubliés ou des innovations parmi lesquelles : le Générateur HIMS, Calculateur B’watu ou le Générateur Distant de Bouclier. A noter toutefois que la plupart des innovations en matière d’armement sont effectuées par la célèbre entreprise Tendrando Arms, qui possède depuis quelques décennies un contrat exclusif avec la Flotte.

En attente de modification et établissement de la structure des forces armées.
Revenir en haut Aller en bas
 
Institutions militaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (1956) Des militaires canadiens voient et photographient un ovni Alberta, Canada
» Les sociétés militaires privées – un danger pour la démocratie et la paix
» Les projets militaires d'étude des ovnis de 1957 à 1969
» Cours d'institutions administratives
» Droit des institutions publiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inquisitio Imperialis :: Archives du forum :: Contexte :: Alliance Galactique-
Sauter vers: